Cancer de la peau (non-mélanome) - traitement

Cancer de la peau (non-mélanome) - Traitements

Un cancer de la peau peut être traité de différentes manières.

Le traitement dépendra du type de cancer, de l’emplacement et de la taille de la tumeur, ainsi que de l’âge du patient. En premier lieu, le traitement doit donner les meilleurs résultats possibles en ce qui concerne la cicatrisation. Les cicatrices trop visibles seront éventuellement corrigées par après. 

Chirurgie

Lors d’une opération, le chirurgien élimine la tumeur dans sa totalité, parfois sous anesthésie locale. Une anesthésie générale peut s’avérer nécessaire lorsque la tumeur est particulièrement étendue ou s’est développée en profondeur. Au laboratoire, l’anatomopathologiste vérifie si le chirurgien a bien enlevé l’entièreté de la tumeur. Parfois, une opération étendue est indispensable pour pouvoir éliminer la totalité de la tumeur. Il peut arriver que la plaie chirurgicale ne se referme pas immédiatement, parce qu’il a fallu enlever une grande quantité de peau. On réalise alors une greffe de peau, prélevée ailleurs sur le corps. 

Radiothérapie

L’irradiation des tumeurs cutanées se fait en utilisant des rayons qui détruisent les cellules tumorales. Les cellules saines sont également exposées au rayonnement, mais elles sont capables de se réparer. Le patient ne remarque pratiquement rien suite au traitement; celui-ci ne le rend absolument pas malade. Il peut parfois provoquer de la fatigue ou une coloration de la peau. La tumeur est irradiée un certain nombre de fois, en général trois à dix fois, parfois davantage. Après le traitement, il ne subsiste plus qu’une petite cicatrice. 

Choix du traitement

Face à un carcinome basocellulaire, chacune des méthodes de traitement précitées est envisageable, presque toujours avec succès. En cas de carcinome spinocellulaire, il est habituellement nécessaire de recourir à une opération ou à une radiothérapie, et quelquefois à la cryothérapie (destruction par le froid). Une radiothérapie est parfois répétée après l’opération. S’il y a des métastases au niveau des ganglions lymphatiques situés à proximité de la tumeur, le médecin devra éliminer chirurgicalement ces ganglions ou les irradier. Une kératose actinique “précancéreuse” est presque toujours traitée avec succès par cryothérapie et/ou avec une crème contenant une substance cytotoxique. 

Cryothérapie

Cette méthode de destruction par le froid est utilisée en cas de kératose actinique ou s’il existe plusieurs petites tumeurs de la peau superficielles. 

Thérapie photodyamique 

La thérapie photodynamique est un traitement permettant de rendre les cellules de la peau anormales ou malignes extrêmement sensibles à la lumière visible. Ces cellules sont ensuite exposées à la lumière, ce qui les tue. Après quelques semaines, de nouvelles cellules cutanées saines prennent leur place. 

Electrocoagulation

Les tumeurs cutanées peuvent parfois être “brûlées” comme des verrues, généralement au moyen d’un courant électrique. 

Chimiothérapie locale

En cas de carcinome basocellulaire superficiel ou de kératose actinique, il est parfois possible d’appliquer localement une crème ayant pour effet de freiner la multiplication cellulaire ou de tuer des cellules. En général, cette crème est appliquée localement deux fois par jour durant environ trois semaines. 

Immunothérapie

En cas de carcinome basocellulaire superficiel ou de kératose actinique, il est parfois aussi possible d’utiliser pendant quelques semaines une crème contenant une substance qui stimule le système immunitaire, afin de l’aider à éliminer les cellules cancéreuses. 

Témoignages

Micheline Pauwels est Conseillère en beauté bénévole pour la Fondation contre le Cancer. Elle exerce ses activités au Chwapi (Centre Hospitalier de Wallonie Picarde). Découvrez ce reportage diffusé lors de l'émission 7 jours HO du 9 février 2013 sur Notélé, à l'occasion de la journée mondial de lutte contre le cancer.Lire la suite