Lymphome hodgkinien (Maladie de Hodgkin) - Symptômes

Symptômes 

Ganglion(s) gonflé(s): le plus souvent, le premier signe de la maladie de Hodgkin est un gonflement aisément palpable d’un ou de plusieurs ganglions lymphatiques au niveau du cou, de l’aisselle ou, plus rarement, de l’aine. Habituellement, ces gonflements ne sont pas douloureux

Un gonflement des ganglions lymphatiques entre les deux poumons (médiastin) est également possible. Ceci peut engendrer des symptômes, comme, par exemple, une sensation d’oppression ou de la douleur dans la région du sternum. 

Un gonflement des ganglions lymphatiques peut également être dû à d’autres causes, par exemple une infection. Dans ce cas, il se résorbe souvent spontanément après un certain temps. Lorsqu’un tel gonflement persiste pendant plus d’un mois, il est nécessaire de consulter son médecin.

La maladie de Hodgkin est quelquefois associée à un ou plusieurs des symptômes suivants:

  • alternance entre périodes de poussée de fièvre et de température normale
  • perte de poids ou manque d’appétit
  • forte fatigue sans raison apparente
  • transpiration abondante, surtout la nuit
  • démangeaisons sur tout le corps

Chez certains patients, les symptômes apparaissent dès le début de la maladie. Chez d’autres, ils ne se manifestent que plus tardivement, voire jamais, et le gonflement des ganglions lymphatiques est donc l’unique anomalie constatée.

Les symptômes cités peuvent, par contre, également apparaître alors qu’aucun gonflement d’un ganglion lymphatique n’est (encore) palpable. Aucune de ces anomalies n’est automatiquement le signe d’une maladie de Hodgkin. De la fièvre, une forte fatigue et des suées abondantes peuvent, par exemple, survenir lors d’une grippe. Mais si ces symptômes persistent, il est nécessaire de se faire examiner par son médecin.

Témoignages

Delphine et An-Sofie ont à peine 24 et 27 ans. Elles n’ont donc pas le profil type de « patientes cancéreuses ». Et pourtant, elles ont toutes deux dû affronter un mélanome, le plus dangereux des cancers de la peau. Mais elles l’affirment elles-mêmes : si elles avaient su, à l’époque, tout ce qu’elles savent aujourd’hui sur les UV, les choses n’auraient pas été si loin. A présent, ces jeunes filles débordantes de vie sont en rémission et veulent porter un message qui pourra peut-être un jour vous sauver la vie : « protégez-vous du soleil ! » Lire la suite