Alerte Rouge ! Retournez chez les médecins: en cas de cancer, chaque jour compte !

DoktersbezoekJeudi, 13 Août 2020

La Fondation contre le Cancer tire la sonnette d'alarme.  Suite à l’augmentation des cas de Covid 19 de ces dernières semaines, les personnes annulent à nouveau leurs rendez-vous médicaux et repoussent les traitements. Si la chute du nombre de diagnostics est inquiétante, c'est qu'elle entraîne pour les patients le risque de devoir recourir à des traitements plus agressifs, sans parler d’un pronostic moins favorable.

On constate une nouvelle baisse de fréquentation chez les médecins malgré les avertissements sur les conséquences des reports de diagnostics ou de traitements

Lors de la conférence de presse du centre de crise du 31 juillet, les personnes présentant des symptômes de maladies ou en cours de traitement ont été invitées à reprendre les consultations chez le médecin de toute urgence. En effet, alors que l’activité a repris normalement dans les cabinets médicaux et les hôpitaux, les augmentations de cas positifs de Covid 19 annoncées depuis quelques semaines ont eu pour effet une nouvelle tendance à annuler les rendez-vous de diagnostics et à postposer les traitements.

Au-delà des risques liés à la prise en charge tardive, si cette tendance se confirme, les hôpitaux et services d’oncologie risquent à un moment donné de se trouver face à une charge de travail accrue car il y aura les rattrapages et les nouveaux cas à traiter conjointement.

« Je voudrais rassurer les  patients et leur dire de ne pas avoir de craintes par rapport au milieu médical et hospitalier : A l’heure actuelle, tout a été mis en œuvre pour éviter le risque de contamination : Trajets des patients, masques disponibles pour tous, gel désinfectant dispensé partout, tout est bien organisé et contrôlé, ce qui n’était pas le cas tout au début de la crise » a commenté le Prof. Dr. Awada, responsable du Département d'Oncologie Médicale à l'Institut Jules Bordet.

44 % de diagnostics en moins, c’est 44 % de cancers qui pourraient être pris en charge trop tard, avec parfois un pronostic fatal !

Nous en avions déjà parlé en juin dernier, en raison de la crise du Covid 19, la peur d’attraper le virus et les invitations à ne se rendre dans les hôpitaux et chez les généralistes qu’en cas d’urgence ont eu un impact sur les diagnostics de cancers.

Les chiffres sont tombés mi-juillet : la Fondation Registre du cancer a déploré 44% de diagnostics en moins en avril 2020 qu’en avril 2019.

Ce sont les personnes âgées, les plus vulnérables, qui ont le moins consulté, principalement les + de 80 ans  (51%), et il y a des différences selon le type de tumeurs. Les plus fortes diminutions observées sont pour les cancers de la peau, (60%) pour les cancers de la prostate, (54%). Les cancers du poumon montrent une conséquente ( 37 %), ce qui est très alarmant  quand on sait que les chances de survie sont déjà faibles pour ce type de cancer (environ 20%) , et qu’elles diminuent quand ils sont pris en charge tardivement.

La Fondation contre le Cancer a énuméré les symptômes qui méritent une visite chez le médecin via Signaux d’alarme sur son site

Le service Cancerinfo, confidentiel et anonyme, est joignable gratuitement. Vous pouvez y poser toutes vos questions sur le cancer par téléphone 0800 15 801 (numéro vert gratuit), par mail : cancerinfo@fondationcontrelecancer.be ou via la page Facebook . Vous serez accueillis par des professionnels de la santé qui vous offriront une oreille attentive, et  une information de qualité, mise à jour et validée scientifiquement.

N’attendez plus, si vous avez le moindre doute, consultez, car avec en moyenne  183 nouveaux cas et 74 décès par jour en Belgique, le cancer fait plus de victimes que le Covid-19 !