Covid-19, les recommandations de la Fondation contre le Cancer | Fondation contre le Cancer

Covid-19, les recommandations de la Fondation contre le Cancer

CoronavirusVendredi, 13 Mars 2020

A l’heure où l’épidémie de Coronavirus, appelé Covid-19, et de ses complications éventuelles s’étend dans notre pays, la FCC fait le point pour informer et aider les personnes atteintes de cancer et leur entourage à réduire les risques d’infection. En effet des mesures de protection doivent être prises, à la fois au niveau collectif, mais également et c’est très important, au niveau individuel.

Les malades atteints de cancer, principalement pendant la phase de traitement, font partie des personnes à risque de complications en cas d'infection. En effet, le cancer et/ou son traitement peuvent affaiblir leur système immunitaire.

Toutes les informations d’ordre général se retrouvent sur le site www.info-coronavirus.be.

Qu’est-ce que le coronavirus ?

Le coronavirus, (ou COVID-19) est un virus qui a été identifié pour la première fois lors d'une épidémie à Wuhan, en Chine, en décembre 2019.Les coronavirus sont une grande famille de virus qui peuvent provoquer des maladies bénignes, telles que les rhumes et autres refroidissements, mais aussi des maladies plus graves touchant les voies respiratoires.

Le COVID-19 est très contagieux. Il peut se propager d'une personne à l'autre par de petites gouttelettes provenant du nez ou de la bouche, émises lorsqu'une personne tousse ou éternue. On peut attraper le COVID-19 en respirant ces gouttelettes. Le virus pénètre alors dans l’organisme via les voies respiratoires. On peut également être contaminé via une surface sur laquelle ces gouttelettes se sont déposées. Si l’on touche une surface ou un objet contaminé, Il faut éviter de se toucher ensuite les yeux, le nez ou la bouche (car les muqueuses des yeux, du nez ou de la bouche permettent au virus de pénétrer dans l’organisme) et bien se laver les mains.

Certaines personnes infectées ne développent aucun symptôme. D’autres présenteront des signes d’intensité variable (légers, modérés ou sévères) qui ne sont pas différents de ceux des autres affections virales habituelles en cette saison (rhume, grippe…) Il peut s’agir de fièvre, toux, voire d’un essoufflement. D'autres symptômes peuvent inclure des douleurs, une congestion nasale ou un écoulement nasal, des maux de gorge ou de la diarrhée. La toute grande majorité des personnes atteintes guériront spontanément. Dans la plupart des cas, rester à la maison sera la meilleure option en attendant la guérison. Chez un nombre restreint de personnes,  il y aura apparition de difficultés respiratoires, parfois sévères, qui peuvent aller jusqu’à nécessiter une assistance respiratoire en milieu hospitalier, décision qui sera prise le cas échéant par votre médecin.

Les informations mises à jour régulièrement se trouvent sur le site de référence : www.info-coronavirus.be

En tant que patient, comment puis-je me protéger ?

Recommandations générales

  • Suivez les directives sur les restrictions de voyage et évitez les déplacements non indispensables
  • Evitez les foules et grands rassemblements.
  • Evitez tout contacts étroits, poignées de main et embrassades.
  • Lavez-vous les mains plusieurs fois par jour avec du savon et de l’eau chaude durant au moins 40 secondes, ou avec un gel hydro-alcoolique.
  • Evitez de toucher votre visage.
  • Toussez ou éternuez dans le pli du coude, et utilisez des mouchoirs à usage unique.
  • Évitez les contacts étroits avec les personnes malades.
  • Nettoyez les objets et les surfaces fréquemment touchés avec un spray de nettoyage domestique ou lingettes. Ces surfaces et objets comprennent notamment poignées de porte, comptoirs, toilettes, claviers, tablettes, téléphones, etc.
  • Les masques faciaux ne sont pas recommandés comme moyen de prévenir le COVID-19. Par contre, si vous en êtes atteint, le port d'un masque facial réduit le risque  de propager la maladie à ceux qui vous entourent.

Pour les patients atteints de cancer

Au-delà des mesures d’hygiène recommandées par le SPF santé publique et Siensano, rappelées ci-dessus, une prudence particulière est de mise tant pour les patients que pour leur entourage proche.

  • Vous êtes un patient en traitement

Les traitements contre le cancer peuvent diminuer vos défenses immunitaires. Ceci vous rend plus fragile face à toutes les infections, d’où les mesures générales de prévention qui étaient déjà d’application avant l’apparition du COVID-19. Vous ne devez bien entendu pas interrompre vos traitements de votre propre initiative. Si vous avez des inquiétudes ou des questions, parlez-en avec votre oncologue. Si vos traitements se déroulent à domicile ou entre deux hospitalisations, restreignez sorties et visites. Soyez particulièrement attentifs aux recommandations d’ordre général (Lien) et respectez-les à la lettre. Sensibilisez votre entourage et invitez-le à en faire autant.

  • Vous êtes en rémission ou guéri d’un cancer

Vos traitements sont terminés et votre immunité est revenue à la normale.. Vous avez alors les mêmes risques que la population générale, notamment ceux liés à l’âge et aux autres problèmes de santé (hypertension, diabète…). Soyez attentifs aux recommandations d’ordre général et respectez-les le mieux possible. Sensibilisez votre entourage et invitez-le à en faire autant.

  • Vous êtes un proche d’un patient.

Redoublez de vigilance, car si pour vous la maladie n’entrainerait probablement pas de conséquences trop graves, elle peut s’avérer beaucoup plus dangereuse pour vos proches en cours de traitement : Soyez particulièrement attentifs aux recommandations d’ordre général (Lien)et respectez-les à la lettre. Sensibilisez votre entourage et invitez-le à en faire autant.

  • Pour les patients, anciens patients et proches

D’une manière générale, évitez de fumer car le tabagisme augmente le risque de développer une forme sévère de la maladie.

Que dois-je faire si je crois que j’ai contracté le virus ?

  • Vous êtes un patient en traitement :

Si vous recevez un traitement contre le cancer qui affaiblit votre système immunitaire et que vous développez fièvre et symptômes respiratoires, appelez votre oncologue comme vous le feriez habituellement si vous faites de la fièvre pendant le traitement.

Et quoi qu’il arrive, appliquez toujours les mesures d’ordre général (lien)

  • Vous êtes un ancien patient ou le proche d’une personne atteinte de cancer en cours de traitement :

Contactez votre médecin par téléphone si vous avez de la fièvre et d'autres symptômes d'une maladie respiratoire, tels que toux et essoufflement, en particulier si l'une de ces deux conditions s'applique à vous:

  1. Vous avez été en contact étroit avec une personne atteinte par le COVID-19.
  2. Vous vivez ou avez récemment voyagé dans une zone confrontée à l’épidémie.

Appelez votre médecin mais ne vous rendez pas sur place. Expliquez vos symptômes et dans quelles circonstances vous pensez que vous pourriez  avoir contracté le COVID-19. Le médecin contacté estimera, sur base de ce premier entretien, si vous devez subir un test ou pas. Si vous ne nécessitez pas de soins particuliers, rester à la maison lorsque vous êtes malade est le meilleur moyen de prévenir la transmission du coronavirus. Dans le doute, en cas de symptômes, évitez les contacts avec un malade en cours de traitement contre le cancer pour éviter de le contaminer.

En conclusion

Il est important de respecter les consignes de précaution et d’éviter de se mettre dans des situations à risque, tant pour vous en tant que patient que pour votre entourage. A ce jour, la prévention est la meilleure des mesures puisqu’il n’existe pas de traitement spécifique contre le virus Covid-19. Les soins médicaux en cas d’infection se limitent au soulagement des symptômes et, dans les rares cas de complications, au traitement de ces complications.  Soyons donc prudents, particulièrement pour les plus fragiles (personnes âgées, personnes en cours de traitement contre le cancer…)!

Sites de référence :