COVID-19 : quel risque selon quel cancer ?

COVID-19 : quel risque selon quel cancer ?

COVID-19 : quel risque selon quel cancer ?Jeudi, 3 Septembre 2020

Les Universités d’Oxford et de Birmingham ont examiné quels patients atteints de cancers sont les plus à risque de développer une forme grave de COVID-19, la maladie déclenchée par le coronavirus.



Une étude menée par deux universités britanniques sur les patients traités dans 60 centres du pays a montré que les personnes atteintes d’un cancer du sang (leucémies, myélomes, lymphomes) sont plus vulnérables au coronavirus que les autres patients cancéreux. Ils sont plus nombreux à développer une forme sévère de COVID-19, nécessitant des soins plus lourds (ventilation, hospitalisation en soins intensifs, voire décès). 

Par rapport aux femmes ayant un cancer du sein (le type de cancer qui semble le moins propice aux complications graves en cas d’infection par coronavirus), les personnes atteintes d’une leucémie courent un risque plus élevé de 57% de développer une forme sévère de COVID-19.

Le risque était particulièrement élevé chez les personnes atteintes d’un cancer du sang qui avaient suivi un traitement par chimiothérapie dans les 4 semaines qui précédaient leur hospitalisation.



Le commentaire de la Fondation contre le Cancer

Très rapidement au début de la pandémie, la question d’un probable risque accru de complications graves du coronavirus chez les personnes atteintes d’un cancer a été soulevée. C’est pourquoi différentes études ont été menées sur ce public particulier, notamment le projet britannique mené par les deux universités prestigieuses d’Oxford et de Birmingham (UKCCMP).

Depuis le début de la pandémie de COVID-19, la Fondation contre le Cancer a insisté à maintes reprises sur les précautions à prendre par les personnes atteintes d’un cancer. C’est raison pour laquelle nous avons développé immédiatement une FAQ (www.cancer.be/coronavirus), répondu à vos questions via Cancerinfo, sensibilisé à la nécessité pour les patients et leurs proches de porter un masque (que nous vendons et distribuons gratuitement aux patients via www.cancer.be/masques)... 

Il est par ailleurs essentiel que les diagnostics et les traitements contre le cancer se poursuivent, malgré la pandémie. Mieux identifier les personnes courant le plus grand risque est dès lors très important, afin de les traiter adéquatement, en fonction de leur risque, mais aussi pour leur donner les meilleurs conseils pour se protéger. Mission que nous poursuivons chaque jour, à la Fondation contre le Cancer.