Découverte belge : une molécule susceptible de bloquer les métastases

Vendredi, 25 Juillet 2014

Une équipe de chercheurs de l’UCL, soutenue financièrement par la Fondation contre le Cancer, a identifié une substance capable d’empêcher la formation de métastases au départ de tumeurs humaines greffées sur des souris. Ces résultats doivent  encore être validés sur d’autres cancers. Mais ils constituent déjà un véritable espoir. En effet, les métastases sont responsables de 90 % des décès par cancers et bloquer leur développement serait une avancée majeure! Qui plus est, cette substance mise au point par l’industrie  pharmaceutique est déjà actuellement utilisée chez l’homme dans des études cliniques de phase II pour la maladie de Parkinson ou l’hépatite C. Cela signifie  que les étapes préalables à l’expérimentation humaine ont déjà été effectuées avec succès  et que des essais cliniques pourraient donc être rapidement  proposés à des patients atteints de cancers.

Sources : Communiqué de presse de l’UCL, 24-07-14 ; Cell Reports (2014), http://dx.doi.org/ 10.1016/j.celrep.2014.06.043 :  http://www.cell.com/cell-reports

Communiqué de presse de L’UCL

Stratégie adoptée par les cellules tumorales pour se muer en cancer agressif, les métastases sont souvent associées à un sombre pronostic. Parvenir à bloquer les métastases ou, mieux encore, à prévenir leur formation permettrait de faire un pas de géant dans la lutte contre le cancer. Cette première mondiale, des chercheurs de l’UCL l’ont effectuée avec succès sur des modèles de tumeurs humaines chez la souris.  Les résultats de leur étude sont publiés ce 24 juillet dans la prestigieuse revue Cell Reports (1).

Les travaux de l’équipe du Pr Pierre Sonveaux, Institut de Recherche Expérimentale et Clinique (IREC) de l’UCL, ont permis de mettre le doigt sur une famille de composés pharmaceutiques dont l’action empêche l’apparition de métastases tumorales. Ce tour de force, les chercheurs l’ont réalisé grâce à l’étude des mitochondries des cellules tumorales. Ces organites sont considérés comme l’usine énergétique des cellules. Mais lorsque leur fonctionnement est altéré, comme les chercheurs de l’UCL l’ont observé dans les cellules tumorales,  les mitochondries peuvent promouvoir la migration cellulaire, et donc la formation de métastases.

Paolo E. Porporato, postdoctorant, et d’autres jeunes chercheurs au sein de l’équipe du Pr Pierre Sonveaux se sont penchés sur les mécanismes moléculaires responsables de la capacité des mitochondries à promouvoir les métastases. Ils ont réussi à démontrer que, dans certaines conditions, les mitochondries produisent davantage de radicaux libres appelés ions superoxyde (O2.-).  C’est cette surproduction de superoxyde qui entraîne la formation de métastases et par conséquent la progression tumorale.

Impliquée dans d’autres pathologies humaines comme la maladie de Parkinson et l’hépatite C, la production de superoxyde par les mitochondries peut être bloquée par des antioxydants très spécifiques tels que le mitoTEMPO.  Utilisé dans des modèles de tumeurs murines et humaines, ces composés se sont révélés efficaces pour bloquer la migration des cellules tumorales et pour prévenir la formation spontanée de métastases tumorales humaines chez la souris !

Ces recherches ont été menées dans la cadre de projets financés notamment grâce à une bourse européenne ERC Starting Grant que Pierre Sonveaux a obtenue en 2009 et grâce au soutien du F.R.S.-FNRS, du Télévie, et de la Fondation contre le Cancer. La découverte d’un traitement capable de bloquer le mécanisme responsable de la formation des métastases et l’existence d’une famille de composés prometteurs encourage leur évaluation prochaine dans une étude clinique en vue de valider un traitement préventif contre les métastases tumorales.

Référence
Porporato PE, Payen VL, Pérez-Escuredo J, De Saedeleer CJ, Danhier P, Copetti T, Dhup S, Tardy M, Vazeille T, Bouzin C, Feron O, Michiels C, Gallez B, Sonveaux P. A mitochondrial switch promotes tumor metastasis. Cell Reports (2014), http://dx.doi.org/ 10.1016/j.celrep.2014.06.043
Reportage RTBF