Enquête tabac 2017 : plus de soutien aux mesures antitabac, plus d’e-cigarette, nombre de fumeurs stable | Fondation contre le Cancer

Enquête tabac 2017 : plus de soutien aux mesures antitabac, plus d’e-cigarette, nombre de fumeurs stable

Lundi, 16 Octobre 2017

17 octobre 2017 – Les Belges approuvent les mesures antitabac visant à réduire le nombre de fumeurs. C’est ce que révèle une nouvelle enquête de la Fondation contre le Cancer. Plus de 9 personnes interrogées sur 10 trouvent que fumer en voiture en présence de mineurs devrait être interdit et 55% des Belges sont favorables à l’introduction des paquets neutres contre 27% qui y sont défavorables. Autant de signaux qui devraient encourager nos politiques à mettre encore davantage l’accent sur la prévention antitabac. Notre pays compte encore 20 % de fumeurs, soit 1 personne sur 5. L’usage de la cigarette électronique augmente: de 10% en 2015 à 14% en 2017.

ANNEXES À TÉLÉCHARGER :

-    Résultats complets « Comportement tabac en Belgique 2017 » (PDF)

Le soutien en faveur des mesures antitabac est considérable

  • 93 % des Belges se prononcent en faveur d'une interdiction de fumer en voiture en présence de mineurs. Même les fumeurs y sont en majorité favorables (88 %) et souhaitent préserver leurs enfants du tabagisme passif. 74 % d’entre eux trouveraient d’ailleurs grave que leur(s) enfant(s) commence(nt) à fumer.
  • 82 % de la population pensent que les pouvoirs publics ont un devoir de réserve et de transparence au sujet de leurs contacts avec l’industrie du tabac.
  • 75 % trouvent que les publicités dans les lieux de vente devraient être interdites, ce qui représente une augmentation par rapport à 2015 (71 %).
  • 55 % soutiennent l’introduction des paquets neutres (sans logos ou couleurs attractives), soit plus du double de ceux qui y sont opposés (27 %).

L’usage de la cigarette électronique augmente

14 % des Belges ont déjà utilisé une cigarette électronique. En 2015, ils n’étaient que 10 %.
34 % des utilisateurs déclarent y recourir pour arrêter de fumer. Près de deux tiers des utilisateurs combinent la cigarette électronique à d’autres produits de tabac, malgré le faible bénéfice pour la santé que cela représente. 53 % des sondés pensent - à tort - que la cigarette électronique est tout aussi nocive que le tabac, voire davantage. 

Mais le nombre de fumeurs reste stable

Le nombre de fumeurs reste stable par rapport à 2015 : 20 % des sondés déclarent être fumeur, parmi eux, 17 % sont des fumeurs quotidiens. Le nombre de fumeurs est plus élevé à Bruxelles (25 %) qu’en Wallonie (22 %) et en Flandre (17 %). Ce sont plus souvent des hommes (24 %) que des femmes (15 %). 
Les articles de tabac sont achetés en priorité en librairie (29 %), ensuite viennent les supermarchés (18 %), sauf parmi les 35-44 ans. 15% des fumeurs, principalement les jeunes (18-24 ans) et les jeunes adultes (25-34 ans) se fournissent dans les nightshops. Près d'un fumeur sur 4 déclare avoir vu une publicité pour le tabac au cours des 3 derniers mois, dont la moitié en librairie. En 2015, seul un fumeur sur 5 (20 %) déclarait avoir remarqué ce type de publicités.

Appel aux pouvoirs publics

L’enquête tabac de la Fondation contre le Cancer montre clairement que la population est majoritairement favorable à l’adoption de nouvelles mesures antitabac. Néanmoins, certaines mesures font toujours défaut. Ainsi, la Belgique n’a pas encore adopté  le paquet neutre sans logo qui est déjà utilisé en France, au Royaume-Uni et en Irlande. La Fondation contre le Cancer demande à la Ministre De Block de saisir d’urgence du dossier. L’interdiction de fumer en voiture en présence de mineurs fait actuellement l’objet de débats au Parlement. Qu’attendent nos représentants politiques pour approuver la mesure ? Avec les nouvelles statistiques de la Fondation contre le Cancer sur le large soutien au sein de la population, il serait  temps d’arrêter de tergiverser.

ANNEXES À TÉLÉCHARGER :

-    Résultats complets « Comportement tabac en Belgique 2017 » (PDF)