"Kinderkankerdag 2022"

Jeudi, 29 Septembre 2022

27ème édition de la journée des familles à Planckendael ce dimanche 2 octobre

 

Le 2 octobre prochain, pour la 27e année consécutive, la Fondation contre le Cancer, l’asbl Kinderkankerdag, le parc animalier de Planckendael et de nombreux bénévoles s'associent pour offrir aux jeunes patients et à leurs familles une journée exceptionnelle. Un moment suspendu, sous le signe de la détente et de l’insouciance leur est offert au parc animalier Planckendael, à l'occasion de la Journée nationale du cancer des enfants. Après deux ans de pandémie, les organisateurs sont extrêmement heureux de pouvoir à nouveau organiser cet évènement « en live ».  239 enfants sont inscrits avec leurs familles.

 

 

Une journée familiale, de nombreuses animations

Le Bellemadam de Malines et les membres de la milice historique de la Mechelen Kolveniersgilde accueilleront les enfants et leurs familles. Les "clowns" amuseront petits et grands avec leurs farces et fabriqueront des personnages en ballons pour chaque enfant. Des animations musicales et une chasse au trésor trépidante sont également au programme.

 

Soulager un peu les familles

Le cancer qui survient chez un enfant peut entrainer beaucoup de pression sur les liens familiaux. La Journée nationale du cancer chez l'enfant propose un moment de répit. La famille, qui doit quotidiennement s'organiser autour de l'enfant malade, pourra à cette occasion passer une journée agréable et légère dans un cadre enchanteur. Ce sera également l'occasion de rencontrer des personnes qui traversent les mêmes difficultés. Le succès a toujours été au rendez-vous lors des éditions précédentes.

Tous les ans, dans notre pays, environ 300 enfants (de 0 à 14 ans) se voient diagnostiquer un cancer. Heureusement, le taux de guérison augmente d’année en année, mais cela ne change rien au fait que la maladie a un impact énorme sur les jeunes patients et leurs familles. Karel Verbist, président de l’asbl Kinderkankerdag - Journée nationale du cancer chez l'enfant-, exprime la difficulté rencontrée par une famille lorsque l'un des enfants est atteint d'une maladie grave en une phrase : "Lorsqu'un enfant tombe malade, c'est toute la famille qui tombe malade… "

 

Un encadrement professionnel, mais discret

La Fondation contre le Cancer et l’asbl Nationale Kinderkankerdag le savent d’expérience : pour les patients, pouvoir échapper à la routine, même le temps d’une journée, est une bouffée d’oxygène.  Afin que tout se déroule dans les meilleures conditions, des infirmières des centres de soins en oncologie pédiatrique sont présentes. Il y a également un poste de secours central sur place. 

L'encadrement sait toutefois se faire discret pour laisser la place aux découvertes animalières et autres surprises féériques ! Tout est mis en œuvre pour que cette journée soit l'occasion de renouer avec la famille, dans la détente.

Les trois partenaires travaillent ensemble depuis 27 ans pour faire de ce rendez-vous un grand succès. Cette aventure ne serait pas possible sans la confiance et la collaboration des grands centres d’oncologie pédiatrique de notre pays, le soutien de nombreux partenaires et sponsors et le dévouement d'un grand nombre de bénévoles.

Enfin, les deux associations assurent conjointement les animations. Le parc de Planckendael se prête parfaitement à cet événement car il peut accueillir tous les petits patients belges atteints de cancer et dont l’état de santé le permet.  

 

Les cancers de l’enfant en Belgique

Heureusement, le cancer chez les enfants (<15 ans) est plutôt rare en Belgique (moins de 1% de tous les cancers). En 2019, 330 nouveaux cas ont été enregistrés chez des enfants âgés de 0 à 14 ans (<15 ans) (Source : Fondation Registre du cancer). Les formes de cancers les plus fréquentes dans cette catégorie d’âge sont les leucémies, les lymphomes et les tumeurs du système nerveux central. Ils représentent plus de la moitié des diagnostics. Au cours des 40 dernières années, le taux de guérison s'est remarquablement amélioré. En moyenne, 80 % des enfants atteints de cancer sont guéris, alors que dans les années 70 on ne dépassait pas la barre des 50 %. Une évolution porteuse d'espoir !