Banner Tournée Minérale

La deuxième édition de Tournée Minérale confirme le succès de la campagne

logo_tournee_mineraleJeudi, 1 Mars 2018
 

28/02/2018 – L’édition 2018 de Tournée Minérale s'est achevée ! 104 579 Belges se sont engagés, via le site internet de la campagne, à se passer d’alcool pendant un mois. Ils étaient également nombreux à participer sans s’inscrire. À lire les réactions sur les réseaux sociaux la plupart des participants ont cette année encore relevé le défi avec succès.

La participation en équipe a eu la cote : le nombre d’équipes inscrites était largement supérieur à celui de l’année dernière. Les organisateurs de la campagne - la Fondation contre le Cancer et le VAD/De DrugLijn - se félicitent donc de ce mois de Tournée Minérale. « Certains avaient participé l’année dernière pour suivre la mode ou la tendance.

Le nombre de participants a à nouveau franchi la barre des 100 000 cette année, ce qui prouve que le concept a encore de beaux jours devant lui », lancent les organisateurs. « L’intérêt persistant et l’attention croissante pour les alternatives sans alcool dans l’horeca et le commerce sont le reflet d’une société en mutation ».

La campagne en chiffres

  • Cette année, 104 579 participants se sont inscrits sur le site web. Comme l’année dernière, de nombreux Belges ont participé sans s’inscrire officiellement. Le bureau d’études de marché Indiville se penchera sur la question de leur nombre dans les prochains mois.
  • Au moment de l’inscription, les participants ont été sondés sur leurs motivations pour relever ce défi. Plusieurs réponses leur étaient proposées. Les trois raisons les plus fréquemment avancées sont les suivents : « Pour ma santé » (70 111 – 67 %), « Parce que je trouve que Tournée Minérale est une action intéressante » (45 492 – 44 %) et « Pour mieux gérer ma consommation d’alcool » (35 078 – 34 %).
  • Comme l’année dernière, ce sont les habitants de Flandre occidentale qui ont été les plus enthousiastes. Pour 1 000 habitants, 15 se sont inscrits à la campagne. En Wallonie, le meilleur élève est le Brabant wallon, avec 9 inscrits pour 1 000 habitants.
  • L’âge moyen des participants est de 41,7 ans chez les femmes et de 44,9 ans chez les hommes. Et même si initialement, la campagne vise principalement les 25-55 ans, le nombre de participants de plus de 55 ans a explosé par rapport à 2017.
  • Près de 31 000 participants en 2018 s’étaient déjà inscrits l’an dernier. Un participant sur trois en 2017 a donc apprécié l’expérience au point de la réitérer cette année. Sans compter les nombreuses personnes qui ont probablement à nouveau participé cette année sans s’inscrire. Mais l’événement a également attiré une majorité de nouveaux participants.
  • 5 265 équipes se sont inscrites. Les équipes étaient particulièrement grandes cette année et les inscriptions en équipe ont augmenté de 38,7 %. Le soutien des membres de l’équipe et l’effet de groupe aident également à persévérer. Cette année encore, la plus grande équipe est celle de Sandra Bekkari : « Nooit meer diëten ». Sandra a convaincu 1 397 personnes d’intégrer son équipe. L’équipe de la station de radio flamande Joe a fait presque aussi bien avec 1 332 membres.

L’offre de boissons sans alcool s’étoffe

L’intérêt croissant pour les boissons sans alcool de toutes sortes dans la publicité et le commerce est une des meilleures preuves que Tournée Minérale est aujourd’hui une valeur sûre. L’année dernière, quelques précurseurs avaient rejoint le mouvement dans le cadre de Tournée Minérale, mais il s’agissait clairement d’actions spontanées : un stand bricolé par le personnel dans un supermarché, des publications de marques de boissons ou de bars sur les réseaux sociaux, etc. Cette année, l’engouement a été beaucoup plus marqué. Certaines marques ont même lancé de nouvelles boissons pendant la campagne. En rue, la publicité pour les bières sans alcool et pour d’autres alternatives était beaucoup plus présente. Et dans les dépliants, les supermarchés ont clairement mis en avant leur offre de boissons sans alcool.
 
« Le résultat est impressionnant », explique le Dr Anne Boucquiau, porte-parole de la Fondation contre le Cancer. « L’objectif de Tournée Minérale était se questionner sur sa consommation d’alcool, de changer les mentalités et à terme de modifier les habitudes. Toute cette attention sur le plan commercial démontre que nous avons obtenu des résultats exceptionnels en deux éditions. Les fabricants prennent conscience qu’il existe une demande pour les boissons sans alcool – et pas seulement en février – et ils y répondent. Nous espérons que les efforts se poursuivront. Cette année, la fédération Horeca Vlaanderen et la FEBED (fédération belge des distributeurs en boissons) ont en outre mis tout en œuvre pour préparer au mieux leurs membres à la campagne. Un changement est donc en train de s’amorcer : se passer d’alcool en société devient beaucoup plus acceptable. De plus, l’offre se diversifie, est davantage mise en avant et est plus facilement disponible. Nous n’aurions jamais osé en rêver au moment du coup d’envoi en 2016 ».
 

Tournée Minérale ne cible pas les problèmes d’alcool, mais la santé de chacun

« Certains considèrent encore parfois Tournée Minérale comme une action pour lutter contre la consommation problématique d’alcool. Mais ce n’est absolument pas le cas : la campagne vise un public beaucoup plus large. Selon l’enquête de santé réalisée par l’ISP en 2013, 84 % de la population belge de 15 ans et plus consomme de l’alcool. 10 % sont confrontés à des problèmes de dépendance en raison de cette consommation. Tournée Minérale s’adresse aux 74 % de personnes qui sans dépendance, néanmoins boivent au-delà de ce qui est raisonnable pour la santé. L’alcool reste dans tous les cas une substance qui a des effets néfastes pour la santé, même si on contrôle sa consommation. Une pause est bénéfique pour l’organisme, et en particulier le foie. Le fait de réfléchir à sa consommation et de modifier ses habitudes en matière d’alcool est donc utile pour la société », continue le docteur Boucquiau.
 
Les organisateurs insistent sur le fait que la campagne ne s'adresse pas aux personnes dont la consommation d’alcool est problématique. Tournée Minérale n’est pas la bonne approche mais ces personnes peuvent compter sur un vaste éventail de solutions, dont on peut discuter avec son médecin. Se passer d’alcool pendant un mois n’est donc pas la meilleure option pour elles. Au contraire, cette initiative comporte des risques pour les personnes dépendantes à l’alcool. Il est préférable qu’elles se tournent vers les partenaires mentionnés sur notre site web, qui pourront les aider à trouver une solution adaptée à leurs besoins, en toute confidentialité.
 

Tournée Minérale : et après ?

De nombreux participants déclarent que leur regard sur l’alcool a changé après leur participation. Mais comment faire pour gérer sainement son rapport à l’alcool ? Pour répondre à cette question, le VAD a élaboré une directive en collaboration avec des experts selon laquelle les hommes et femmes adultes ne devraient pas consommer plus de dix verres standard d’alcool par semaine pour limiter les risques liés à l’alcool. Ces dix verres doivent idéalement être répartis sur plusieurs jours dans la semaine et il est préférable d’alterner les jours de consommation avec des jours sans consommation. « La directive des dix verres ne garantit pas que tous les risques soient exclus », précise le Dr Boucquiau. « Mais le VAD essaie ainsi d’établir un équilibre entre les risques pour la santé et la sécurité d’une part, et ce qui est acceptable socialement d’autre part. L’objectif est de donner un repère qui permettra aux consommateurs de réajuster en permanence leurs habitudes en matière de consommation d’alcool ».
 

Des efforts pour la lutte contre le cancer

Cette deuxième édition a également permis de récolter des fonds pour la recherche contre le cancer. « Les participants pouvaient se faire sponsoriser, défier des amis en échange d’une contribution financière ou simplement faire eux-mêmes un don », explique Martine Ceuppens de la Fondation contre le Cancer. « Le compteur affiche actuellement 64.724 euros. Mais la collecte de fonds ne s’arrête pas. Les participants, leur famille et leurs amis peuvent continuer à donner via www.tourneeminerale.be. Tous les bénéfices sont utilisés directement pour la lutte contre le cancer. Permettez-moi dès lors, au nom des patients, de leurs proches et des chercheurs, de remercier tous ceux qui nous ont apporté leur soutien financier ».
Consultez aussi le communiqué de presse avec les conclusions de 2017: "les participants ont réduit durablement leur consommation d’alcool"