La Fondation contre le Cancer finance 30 nouveaux projets d'activité physique pour les personnes atteintes d’un cancer | Fondation contre le Cancer

La Fondation contre le Cancer finance 30 nouveaux projets d'activité physique pour les personnes atteintes d’un cancer

Grants Fysieke ActiviteitMercredi, 15 Mai 2019

La Fondation contre le Cancer a annoncé la remise officielle de ses Grants sociaux à l’occasion d’une cérémonie réunisant les lauréats et des spécialistes du secteur. La Fondation contre le Cancer a sélectionné 30 projets d’activité physique pendant et après le traitement d’un cancer. Grâce à la générosité des donateurs de la Fondation, ces nouvelles initiatives se partageront un montant total de 1 701 685 €. L’activité physique pendant et après un traitement contre le cancer a démontré ses bénéfices en termes de qualité de vie. Elle entraine aussi, dans certains cas, de meilleures chances de guérison. Pour de nombreux patients, l’activité physique devrait donc faire partie intégrante du trajet de soins.

Il y a plus de dix ans, la Fondation contre le Cancer lançait et finançait le programme Raviva (Rekanto pour la partie néerlandophone du pays), destiné aux personnes atteintes d’un cancer, pendant ou après leurs traitements. Grâce à ce programme, il leur était possible de participer gratuitement à des séances d’activité physique adaptées, telles que l’aquagym, le fitness, le yoga, ou le tai-chi… La Fondation contre le Cancer a ainsi fait figure de pionnier. La Belgique serait même le deuxième pays européen, après l’Allemagne, à promouvoir activement la pratique d’une activité physique pendant et après un cancer.

L’activité physique, bénéfique pendant et après les traitements

La Fondation contre le Cancer avait lancé Raviva/Rekanto suite à la publication des premières études scientifiques montrant les bienfaits de l’activité physique sur la santé physique et morale des malades. Depuis, de nombreuses études ont largement confirmé ces bienfaits, confortant la Fondation contre le Cancer dans la conviction que l’activité physique doit faire partie du trajet de soins pour de très nombreux patients.

« La fatigue est un problème fréquent chez les patients cancéreux. La maladie ellemême mais aussi les traitements intensifs ont souvent un impact majeur. Les patients peuvent alors tomber dans un cercle vicieux. Du fait de leur maladie et du traitement, ils stoppent leur travail et leurs activités. Ils bougent moins, sont moins en forme et se sentent encore moins capables de pratiquer des activités. Avec l’activité physique adaptée, nous voulons enrayer cette spirale négative déjà durant les traitements. »

Pr Gaëtane Stassijns

Chef du service de Médecine Physique et Réadaptation (UZ Anvers)

« Nous constatons que, dans une problématique de fatigue chronique liée à la maladie, le repos ne soulage pas celle-ci. Et de façon paradoxale, le fait de réentraîner le patient va justement lui permettre de mieux lutter contre ces symptômes notamment de fatigue et de faiblesse musculaire. Cette prise en charge en revalidation contribuera à améliorer la qualité de vie des patients et les aidera à la réinsertion socio-professionnelle. »

Pr Didier Maquet

Département des sciences de la motricité de l’Université de Liège, coordinateur du

centre revalidation après cancer du CHU de Liège.

Élargir l’offre à plus de patients

En dix ans, le projet Raviva/Rekanto, qui s’est terminé fin 2018, a permis de faire « bouger » environ 15.000 personnes pendant ou après leurs traitements. C’est un beau résultat, mais encore nettement insuffisant si l’on considère que, chaque année, plus de 67.000 nouveaux cas de cancers sont diagnostiqués dans notre pays. La Fondation contre le Cancer a donc voulu revoir la formule pour que les centres de traitements du cancer y prennent une place centrale.

C’est pourquoi elle a décidé de remplacer le projet Raviva/Rekanto par des grants destinés à promouvoir l’activité physique dans ou en étroite collaboration avec les hôpitaux. « Si de telles initiatives sont développées dans ou avec les services de cancérologie, si elles sont parfaitement adaptées aux besoins des personnes traitées pour un cancer, les médecins pourront y envoyer davantage de patients et ceux-ci seront plus enclins à y participer... La Fondation contre le Cancer est heureuse de contribuer ainsi au bien-être et parfois même à la guérison de ces personnes », confirme le Dr Didier Vander Steichel, directeur général de la Fondation contre le Cancer.

Les projets primés

La Fondation contre le Cancer a lancé son appel à projets en automne 2018. 72 dossiers lui ont été soumis et un comité d’experts indépendants a classé ces projets en fonction du type d’activité physique proposée, de leurs bénéfices potentiels, du nombre de patients qui pourront en bénéficier et du réseau intra et extra hospitalier mis en place. L’enveloppe disponible de 1 701 685 € a ainsi été répartie entre 30 lauréats qui seront financés de 2 à 4 ans. Les projets retenus peuvent être classés en 8 catégories :

  1. Activité physique en oncologie pédiatrique – 3 projets
  2. Prise en charge physique précoce pendant la chimiothérapie – 2 projets
  3. Collaboration entre les réseaux hospitaliers – 4 projets
  4. Onco-revalidation au sein de l’hôpital – 2 projets
  5. Collaboration pour une prise en charge entre hôpital et centre sportif – 2 projets
  6. Coaching en activité physique adaptée – 5 projets
  7. Développement digital : des programmes pour aider à bouger – 4 projets
  8. Bouger en extra-muros – 2 projets

« Alors qu’en 10 ans, 15 000 patients avaient bénéficié du programme de remise en forme Raviva/Rekanto, nous estimons que ce nombre pourrait déjà être atteint après 4 ans seulement dans notre nouvelle formule. Les grants permettront à ces initiatives de s’ancrer sur le terrain, aux soignants de les utiliser pleinement et aux patients de se les approprier ».

Dr Didier Vander Steichel - directeur général de la Fondation contre le Cancer.

A propos de l’activité physique pendant et après un cancer

À l’heure actuelle, on ne conseille plus aux personnes atteintes d’un cancer ou qui suivent un traitement d’en faire le minimum, hormis se reposer. Au contraire, de nombreuses études scientifiques ont montré que la pratique d’une activité physique adaptée devrait idéalement être proposée chaque fois que possible, en complément des traitements, et poursuivie après la fin des traitements.

On constate souvent que plus l’activité physique est intégrée rapidement après le diagnostic, plus ses bénéfices sont importants. En effet, elle peut améliorer l’efficacité de certains traitements, contribuer à atténuer leurs effets secondaires, réduire le risque de rechute ou d’apparition d’un nouveau cancer et augmenter les chances de survie.

La pratique d’une activité physique pendant et après le cancer peut avoir un effet bénéfique sur :

  • la douleur ;
  • la fatigue ;
  • les troubles du sommeil ;
  • la dépression ;
  • l’anxiété ;
  • la santé osseuse ;
  • la condition physique ;
  • le métabolisme ;
  • la cachexie ;
  • l’immunité ;
  • les processus inflammatoires ;
  • la neuropathie périphérique ;
  • le lymphoedème…

Lauréats

Centre Hospitalier de Mouscron - Mouscron

Projet: Favoriser la pratique d'activités physiques et sportives pour les patients atteints du cancer ou en rémission de cette maladie.

Département d'Hémato-Oncologie du CHR Verviers East Belgium - Verviers

Projet: Revalidation sportive après un traitement oncologique (ACTIVIDA)

Service de kinésithérapie Hôpital Erasme - Bruxelles

Projet: Passer le C.A.P. (du Cancer à l'Activité Physique)

Vivalia- Clinique du Sud-Luxembourg - Luxembourg

Projet: Prise en charge physique précoce des patients sous chimio au CSL

CHU de Liège - Liège

Projet: Action for better health

Vivalia - Centre Hospitalier de l'Ardenne - Libramont

Projet: Je pédale pour mon traitement

L'île en soi ASBL - Tournai

Projet: Coaching Bouger-Santé avec l'île en soi

Hopitaux Iris Sud - Site Etterbeek-Ixelles – Ixelles

Projet: Mise en place d’une réhabilitation motrice au sein de la médecine de jour oncologique pour une prise en charge combinée à la chimiothérapie et aménagement de l’espace existant de réhabilitation ambulatoire afin de l'adapter aux besoins de nos patients

Grand Hôpital de Charleroi - Charleroi

Projet: onco-revalidation par l'exercise medicine

CHU UCL Namur site Sainte-Elisabeth - Namur

Projet: Dans la plus grande structure oncologique de Namur-Luxembourg, développement et optimalisation d'une offre d’activités physiques pour les patients atteints du cancer, dès l'annonce du diagnostic : l'onco-revalidation, des activités physiques adaptées

Centre Hospitalier Chrétien (CHC) - Liège

Projet: Gym & Joy: du sport à l'hôpital ... et à la maison !

Grand Hôpital de Charleroi - Maison Mieux-Être - Charleroi

Projet: Développement et Renforcement du pilier ENERGIE et VITALITE de la Maison MieuxÊtre (MME) du Grand Hôpital de Charleroi (GHdC)

Clinique St Jean - Bruxelles

Projet: Transition à l'autonomie active après revalidation oncologique

Die Eiche VoG - Eupen

Projet: Mensch & Gesundheit (L'homme et la santé)

Onze-Lieve-Vrouw Ziekenhuis Aalst - Alost

Projet: Activité physique pendant et après le traitement

Imelda vzw - Bonheiden

Projet: Bouger pour mieux guérir (Beweeg naar je herstel!)

Ziekenhuis Oost Limburg - Genk

Projet: Bouger ensemble (BeweegSaam)

GZA ziekenhuizen - Anvers

Projet: Reboot

Universitair Ziekenhuis Gent - Gand

Projet: TACTIC project: Tailored ACTIvity during and after treatment In Cancer patients

UZA-oncologie pédiatrique - Anvers

Projet: Elaboration d’un paquet 'buitenSPEL' pour l'oncologie pédiatrique à l'UZA

AZ Maria Middelares - Gand

Projet: 'Total move'

AZ Nikolaas (V.Z.W Verenigde Ziekenhuizen Waas en Dender) – Sint-Niklaas

Projet : Du diagnostic à la récupération, comment puis-je avancer?

Universitair Ziekenhuis Antwerpen - Anvers

Projet: En avant! Bouger avec un cancer.

AZ Sint Jan Brugge Oostende AV – Bruges/Ostende

Projet : KOM-OVE

AZ Sint-Lucas Brugge - Bruges

Projet: “Introduction du parcours de soins «bouge et profite» au sein de la AZ Sint-Lucaspour tous les patients atteints de cancer: travailler sur l'activité physique avant et après le cancer"

AZ Groeninge - Courtrai

Projet: STERKK Onderweg

UZ Leuven (Service de médecine physique et de récupération et l’Institut du cancer de Louvain - Louvain

Projet : FACTIOMA Fysieke ACTiviteit Op MAat (activité physique sur mesure pendant et après le cancer)

Jan Yperman Ziekenhuis - Ypres

Projet: StapPerStap (Pas à pas)

UZ Leuven - Louvain

Projet: Programme KiK-FIT Formation, éducation et encadrement de l'activité physique chez les enfants atteints de cancer

AZ Zeno - Maldegem

Projet: Bouger, un partenaire pendant le cancer

Retrouvez ici les photos de la cérémonie