La Fondation contre le Cancer se réjouit de l'interdiction de la cigarette au menthol. Mais cela ne suffit pas: il faut étendre cette interdiction aux autres produits du tabac chauffés et aux cigarillos

MentholMercredi, 20 Mai 2020

A partir de ce 20 mai, l'interdiction des cigarettes aromatisées au menthol entre en vigueur en Europe. La Fondation contre le Cancer se réjouit de cette nouvelle avancée et appelle les fumeurs de cigarettes mentholées à arrêter totalement de fumer plutôt que de passer à d'autres produits à base de nicotine. Cependant, la Fondation contre le Cancer veut aller plus loin. Elle demande aujourd'hui aux décideurs politiques d'étendre l'interdiction de l'arôme menthol aux nouveaux produits du tabac chauffés avant qu'ils entrent sur le marché belge, ainsi qu'aux cigarillos. La législation actuelle ne le prévoit pas encore : elle ne s'applique qu'aux cigarettes et au tabac à rouler. Il est donc grand temps d'étendre l'interdiction et d'adopter une loi distincte pour la cigarette électronique aromatisée.

La Fondation contre le Cancer demande une extension de l'interdiction 

L'interdiction des cigarettes aromatisées au menthol en Europe qui entre en vigueur aujourd'hui ne s'applique qu'aux cigarettes et au tabac à rouler. La Fondation contre le Cancer demande d'étendre cette interdiction aux nouveaux produits de tabac chauffés aromatisés au menthol avant leur entrée sur le marché belge et aux cigarillos.

"Tout comme l'interdiction totale de la publicité sur le tabac, récemment approuvée l'interdiction des arômes mentholés devrait dissuader les jeunes de fumer. Cependant, notre législation n'est actuellement pas consistante et n'empêche pas le tabac chauffé ou les cigarillos aromatisés au menthol d'entrer sur le marché."  comente Suzanne Gabriels, experte en prévention du tabac à la Fondation contre le Cancer .

Projet de loi pour les arômes de cigarettes électroniques

La Fondation contre le Cancer soutient le projet de loi de Mme Els Van Hoof, déclaré recevable le 7 mai à la Chambre. Si ce projet de loi est adopté, les ajustements suivants pour les cigarettes électroniques s'appliqueront:

  • les cigarettes électroniques contenant des liquides sans nicotine doivent remplir les mêmes conditions que les cigarettes électroniques avec nicotine
  • un arrêté ministériel établira d'abord une liste limitée des saveurs et arômes autorisés, avant de procéder à l'interdiction de tous les autres arômes. Il faudra donc se référer à cette liste pour savoir si le menthol est autorisé ou non pour la cigarette électronique.
  • les utilisateurs de cigarettes électroniques doivent recevoir des informations indépendantes et objectives dans la notice, telles que les risques de la double consommation  (alternance tabagisme et vapotage) et les coordonnées de l'assistance à l'arrêt tabagique, soit le numéro de Tabacstop.

Selon Suzanne Gabriels : "Les cigarettes électroniques ne sont pas suffisamment contrôlées. C'est un problème majeur aujourd'hui. Le producteur doit engager une procédure de notification auprès du SPF Santé publique et indiquer ce qu'il y a dans les cigarettes électroniques, mais personne ne procède à des contrôles toxicologiques. Avec les 1000 arômes et variantes d'e-cigarettes existantes, c'est impossible. Par conséquent, une liste limitée d'arômes et de normes de sécurité associées est une piste intéressante. De cette façon, le consommateur bénéficiera d'une meilleure garantie de qualité et en même temps sera averti des risques et des canaux d'aide au sevrage."

Arôme de menthol et comportement tabagique

Selon l'Eurobaromètre 2017 en Belgique, parmi les fumeurs belges qui fument au moins une fois par mois, 14% consomment les cigarettes et le tabac mentholé. A l’échelle européenne, ces produits séduisent plutôt les jeunes femmes qui font des études supérieures et qui ont une consommation plutôt occasionnelle. Le produit attire les « nouveaux fumeurs » par son côté soi-disant moins nocif.

Pourquoi y a-t-il du menthol dans les cigarettes ?

Le menthol est l'un des additifs du tabac les plus couramment utilisés dans le monde. Agissant comme un anesthésique local, il réduit l'intensité des sensations désagréables dans la bouche, la gorge et le nez. En plus de la disparition d'effets négatifs, des attributs positifs se superposent, liés à cette sensation de fraîcheur et au goût « pur » du menthol. Utilisé en plus grande quantité dans les cigarettes mentholées, il apporte un goût et une odeur de menthe rafraîchissante. Mais souvent on trouve le menthol aussi, à faible dose, dans les autres cigarettes.

Les fumeurs, en particulier les jeunes adultes, perçoivent les cigarettes au menthol comme moins nocives. Cependant, plusieurs études ont démontré que les cigarettes au menthol augmentent la probabilité de dépendance à la nicotine chez les adolescents et les jeunes adultes qui expérimentent le tabagisme, et que l'arrêt tabagique peut être plus difficile.

Elles jouent donc un rôle sur l'initiation des jeunes, contribuent à ce que les jeunes  adultes continuent de fumer et ont un impact négatif sur la santé publique en augmentant le nombre de fumeurs.

Arrêter de fumer, plutôt que se tourner vers d'autres produits

La Fondation contre le Cancer encourage tous les fumeurs de cigarettes mentholées à arrêter de fumer plutôt que de se tourner vers les alternatives proposées par l’industrie du tabac.

Elle renforce cette recommandation par une campagne sur les réseaux sociaux. Des recettes à base de menthe sont proposées pour encourager les fumeurs de cigarettes mentholées à ne conserver le goût de la menthe plutôt que la nicotine.

Tabacstop, le service gratuit d’aide au sevrage de la Fondation contre le Cancer, est là pour les aider !

Les tabacologues de Tabacstop répondent à toutes les questions en lien avec le tabac au numéro gratuit 0800 111 00, par e-mail à conseil@tabacstop.be  ou par Messenger. Plus d’infos sur www.tabacstop.be