Organ saving treatment and improvement of quality of life Grants 2022

Lundi, 9 Janvier 2023

 

La Fondation contre le Cancer soutient 6 projets de recherche en matière de préservation d'organes, afin d'améliorer la qualité de vie des personnes atteintes de cancer.

La Fondation contre le Cancer réaffirme son rôle de leader dans la lutte contre le cancer. Incontournable dans le soutien à la recherche scientifique contre le cancer, elle a encore renforcé sa position, en dégageant de nouveaux financements pour un appel à projets exceptionnel intitulé "Organ saving treatment and improvement of quality of life Grants 2022" .

   

Sur les 20 projets soumis, six ont été sélectionnés pour un montant total de 3 659 127 euros.

Par cet appel national, la Fondation contre le Cancer souhaite financer des projets ponctuels de recherche clinique ou translationnelle en Belgique, dans le domaine des traitements permettant de préserver des organes et d'améliorer la qualité de vie des personnes atteintes de cancer. Elle soutient ainsi différentes institutions universitaires qui ont soumis conjointement des projets susceptibles de renforcer et d'accélérer la recherche scientifique dans le pays.

Lauréats 2022 - Grants 2022 pour les traitements avec préservation d'organes et amélioration de la qualité de vie 

Les projets de recherche soumis étudient une combinaison de traitements ou d'améliorations techniques permettant aux organes touchés (ou environnants) des patients atteints de cancer d'être moins affectés et/ou de conserver leur fonction. L'objectif vise à maintenir ou augmenter les taux de survie et améliorer la qualité de vie des patients concernés. Voici un aperçu des lauréats retenus.

Equipe du Prof. Andrade Christiani Amorim - UCLouvain

Co-appliquant : Equipe du Prof Dr Philippe Tummens - Université de Gand & Prof Peter Bols - Université d'Anvers

Projet : Safeguarding the Ovary: increasing Cryopreservation AcceSSibility And extending its transplantation application to eNDocrinological RestorAtion (CASSANDRA)              

(Sauvegarde de l'ovaire : augmentation de l'acceSSibilité de la cryopréservation et extension de son application à la transplantation pour la restauration eNDocrinologique)          

La congélation et la transplantation de tissu ovarien sont utilisées dans le monde entier pour restaurer la fertilité des patientes dont le traitement du cancer les expose à un risque d'insuffisance ovarienne précoce. Avec ce projet, les lauréats visent à rendre la congélation et la transplantation de tissus ovariens plus accessibles à un plus grand nombre de patientes atteintes de cancer en mettant au point une méthode de congélation moins coûteuse. En outre, ils montreront que le replacement du tissu ovarien congelé peut rétablir les fonctions hormonales de manière naturelle, ce qui se traduit par une amélioration significative de la qualité de vie après un cancer.

Equipe du Prof. Els Wauters - UZ Leuven

Co-appliquant : Equipe du Dr. Karolien Vekens - Universitair Ziekenhuis Brussel

Projet : Towards targeted treatment of pneumonitis induced by immune checkpoint blockade

(Vers un traitement ciblé de la pneumopathie induite par le blocage des points de contrôle immunitaires)

L'immunothérapie a permis d'améliorer le pronostic de nombreux patients atteints de cancer, mais les patients soumis à ce traitement sont exposés à des effets secondaires auto-immunes. La pneumonie auto-immune est l'un de ces effets secondaires graves et assez fréquents. Sur la base de leurs recherches, les lauréats souhaitent approfondir l'étude de thérapies ciblées spécifiques qui permettraient de mieux traiter cet effet secondaire et d'en induire moins. Avec ce projet, ils visent à confirmer et à affiner cette hypothèse afin d'améliorer le diagnostic et le traitement de la pneumonie auto-immune.

Equipe du Prof. André D'Hoore - UZ Leuven

Co-appliquant : Equipe du Dr Paul Pattyn - AZ Delta Roeselare

Projet : Organ Sparing in rectal cancer: Reducing the uncertainties

(Préservation d'organes dans le cancer du rectum : réduire les incertitudes)

La chirurgie radicale après un prétraitement (radiothérapie + chimiothérapie) permet un contrôle optimal de la tumeur locale et une survie à long terme.  Mais la chirurgie peut être associée à des complications précoces telles qu'une fuite au niveau de la suture et la nécessité d'une stomie temporaire. Il n'est pas rare de voir la persistance de symptômes intestinaux ayant un impact significatif sur la qualité de vie.
Cette recherche devrait permettre des avancées significatives dans la compréhension de la réponse tumorale au prétraitement et également améliorer la précision de l'établissement d'une réponse complète.  Cela devrait lever une incertitude importante chez les patients et leur permettre une meilleure sélection de traitement.

Equipe du Prof. Caroline Piette - Université de Liège

Co-appliquant : Equipe du Prof. Maelle De Ville De Goyet - Cliniques universitaires Saint-Luc (UCL) & Dr Laurence Dedeken - HUDERF

Projet : PRINCESS : PReserving fertility and quality of life IN Belgian female paediatric CancEr SurvivorS (Préserver la fertilité et la qualité de vie chez les femmes belges ayant survécu à un cancer de durant l'enfance)

Chez les femmes guéries d'un cancer durant l'enfance, le risque d'infertilité est une préoccupation majeure et peut affecter considérablement la qualité de vie.

L'objectif de ce projet national et multidisciplinaire est d'améliorer la préservation ovarienne et la qualité de vie des survivantes d’un cancer pédiatrique.

Equipe du Prof. Karel Decaestecker - AZ Middelares Gand

Co-appliquant : Prof. Charles Van Praet - Hôpital universitaire de Gand

Project : Digital Planning in Nephrectomy (DIPLANN)  Planification numérique de la néphrectomie (DIPLANN).

En cas de cancer du rein localisé, l'ablation chirurgicale de la tumeur est recommandée. Cela peut se faire soit en enlevant tout le rein, soit en enlevant uniquement la tumeur et en épargnant le tissu rénal sain. Pour réaliser cette opération en toute sécurité, le chirurgien doit bloquer les vaisseaux sanguins menant à la tumeur. Cela prive temporairement le rein de sang pendant l'opération, provoquant des lésions rénales. Cette approche a un impact sur la fonction rénale à court et à long terme. Pour éviter cela, ce projet vise à développer un modèle virtuel pour chaque patient indiquant quels vaisseaux sanguins doivent ou ne doivent pas être clampés. De cette façon, un maximum de tissu rénal sain pourra être épargné.

Equipe du Prof. Gert De Meerleer - UZ Leuven

Co-appliquant : Equipe du Prof. Benedikt Engels AZ Delta Roeselare

Projet : PROPELLER

Les patients atteints de cancer de la prostate à haut risque sont plus susceptibles de développer des métastases dans les ganglions lymphatiques du petit bassin. L'ajout d'une radiothérapie complète du petit bassin (prostate + ganglions lymphatiques drainants) à un traitement hormonal temporaire augmente considérablement le taux de guérison chez ces patients. 

"Cet appel répond à la mission très importante de la Fondation contre le Cancer, qui est de se concentrer sur la recherche scientifique et les stratégies centrées sur le patient. Comme nous avons, heureusement, de plus en plus de survivants du cancer, il est très important d'essayer de limiter l'impact des traitements du cancer, par exemple en préservant autant que possible la fonction des différents organes. Nous sommes très heureux de pouvoir soutenir ces projets prometteurs et d'améliorer ainsi la qualité de vie des personnes atteintes de cancer."

Prof. Eric Van Cutsem, chef du service d'oncologie digestive -  KULeuven et coprésident de la Fondation contre le Cancer.