Pour sa troisième édition, Tournée Minérale invite une fois de plus les Belges à s’interroger sur leur rapport à l’alcool

Tournée MinéraleVendredi, 1 Mars 2019

L’édition 2019 de Tournée Minérale vient de s’achever ! Les Belges ont été particulièrement nombreux à participer à ce mois sans alcool. À lire les réactions sur les réseaux sociaux, la plupart des participants ont cette année encore relevé le défi avec brio. Les organisateurs — la Fondation contre le Cancer et le VAD/De DrugLijn — jettent un regard satisfait sur la campagne. « Tournée Minérale est entrée dans les mœurs », déclarent les organisateurs. « Les médias se sont particulièrement intéressés à la thématique de l’alcool le mois dernier et les établissements horeca en ont profité pour mettre à l’honneur une carte sans alcool.  La campagne ne se résume plus à un simple groupe de personnes qui, pendant un mois, s’abstiennent de boire de l’alcool. Elle va bien au-delà. »

L’intérêt porté à la thématique de l’alcool est d’une valeur inestimable

Nous ne connaissons pas encore le nombre exact de participants, le bureau d’étude Indiville s’occupe du recensement. Selon les résultats de l’enquête menée par ce même bureau auprès de la population belge au terme de l’édition 2018, un adulte sur cinq avait participé à ce mois sans alcool.  Un groupe pour le moins impressionnant ! Les organisateurs s’attendent à un nouveau résultat positif pour l’édition 2019. 

Marijs Geirnaert, directrice du VAD: « Il est incontestable que les Belges ont, cette année encore, été nombreux à s’interroger sur leur consommation d’alcool durant le mois de la campagne. L’alcool a également fait beaucoup parler de lui en février. Les chaînes de radio se sont emparées du sujet, les journaux lui ont consacré de longues interviews et les commentaires passionnés se sont bousculés sur les réseaux sociaux. Ce débat public est d’une valeur inestimable. »

Tournée Minérale, une formule gagnante pour les trois quarts de la population adulte

Selon l’enquête de santé réalisée par Sciensano en 2013, 84 % des Belges de 15 ans et plus consomment de l’alcool. Cette consommation pose un problème de dépendance pour 10 % d’entre eux, avec les conséquences négatives que cela entraîne.  Tournée Minérale ne s’adresse pas directement à ces consommateurs « dépendants », mais bien aux 74 % restants qui boivent un verre de temps en temps, parfois au-delà de ce qui est raisonnable pour la santé. « L’alcool reste dans tous les cas une substance nocive, y compris quand vous contrôlez votre consommation. Consommer régulièrement de l’alcool, même en petites quantités, est un facteur de risque dans plusieurs cancers. Trois quarts de la population adulte a donc tout intérêt à revoir ses habitudes de consommation », souligne le Dr Didier Vander Steichel, directeur général de la Fondation contre le Cancer. 

Une campagne inspirante

Les gens qui privilégient habituellement les alternatives sans alcool se plaignent souvent du choix limité de boissons non alcoolisées de qualité, que l’on prend plaisir à boire. Tournée Minérale a changé la donne. Le mois dernier, de nombreux établissements n’ont pas ménagé leurs efforts pour proposer et promouvoir une carte attrayante et sans alcool. Cette année, pour la première fois, les 3 fédérations Horeca (Wallonie, Bruxelles et Flandre) étaient de la partie. Quelques start-up se sont lancées dans l’expérimentation, jonglant avec les goûts et les ingrédients, pour commercialiser de nouveaux produits qui poursuivront leur route, même après février. Il en va de même pour le « Mocktail Mixer » du site Tournée Minérale, qui a connu un beau succès en permettant à chacun de trouver son mocktail idéal et sur mesure.  Preuve qu’il existe une infinité d’alternatives séduisantes pour ceux qui osent expérimenter ou aiment surprendre leurs invités.

Mais la route est encore longue...

De nombreux participants à Tournée Minérale constatent toutefois une pression, de la part de leur entourage, à boire « juste un petit verre ».  Il leur faut constamment expliquer les raisons pour lesquelles ils n’en ont pas envie — même si ce n’est que momentané. « C’est un peu le monde à l’envers », constate le Dr Didier Vander Steichel. « Pourquoi faut-il se justifier de faire les bons choix ? Demande-t-on « pourquoi » à ceux qui boivent de l’alcool ? Tournée Minérale entend bien continuer à remettre en cause l’évidence de l’alcool dans notre mode de vie.  Un tel débat de société nous permettra de poser plus facilement les bons choix.

Tournée Minérale : et après ?

De nombreux participants déclarent que leur regard sur l’alcool a changé après leur participation. Mais comment faire pour gérer sainement son rapport à l’alcool ? Pour répondre à cette question, le Conseil Supérieur de la Santé a formulé une recommandation en 2018, selon laquelle les hommes et femmes adultes ne devraient pas consommer plus de dix verres standard d’alcool par semaine pour limiter les risques liés à l’alcool. Ces dix verres doivent idéalement être répartis sur plusieurs jours dans la semaine et il est préférable d’alterner les jours de consommation avec des jours de sobriété. « Ce qui ne garantit pas que tous les risques soient exclus », précise Marijs Geirnaert. « Cette directive des 10 verres par semaine tente d’établir un équilibre entre les risques pour la santé et la sécurité d’une part, et ce qui est acceptable socialement d’autre part. L’objectif est de donner un repère qui permettra aux consommateurs de réajuster en permanence leurs habitudes en matière de consommation d’alcool ».

Des sponsors et une collecte de fonds en faveur de la recherche contre le cancer

Comme lors des éditions précédentes, Tournée Minérale a fait appel aux entreprises pour soutenir la campagne. SipWell, Kinepolis, Axa, Teisseire, Partenamut et Basic-Fit ont ainsi encouragé leur clientèle et leurs collaborateurs à participer à Tournée Minérale, tout en apportant leur soutien à la recherche contre le cancer.