Quel rôle pour les légumineuses dans la prévention du cancer ?

Mardi, 2 Février 2016

La « Food and Drug Organization » (FAO) des Nations Unies a déclaré 2016 ‘Année internationale des légumineuses’. Par ce geste, la FAO veut mettre en avant l’utilité de ce groupe d’aliments (lentilles, haricots, pois, etc.) comme source de protéines végétales. Les légumineuses ont une place importante dans le cadre d’une alimentation saine, par leur rôle dans la prévention du surpoids et de diverses maladies chroniques comme le diabète, les maladies cardiovasculaires ou certains cancers.

Source : www.fao.org

Commentaire de la Fondation contre le Cancer

Vers une alimentation plus végétale

Une alimentation riche en produits d’origine végétale est conseillée dans le cadre de la prévention du cancer. Mais une telle alimentation ne se limite pas à la consommation de fruits et légumes. Il est conseillé d’y adjoindre, à chaque repas, des produits issus de céréales complètes (pâtes, riz, etc.), des pommes de terre et/ou des légumineuses.

Intéressant contre le surpoids

Les légumineuses constituent une arme efficace dans le contrôle – ou la perte – de poids. Elles sont riches en fibres, ce qui permet d’arriver plus vite à la satiété. Une caractéristique intéressante quand on sait que l’obésité et le surpoids entraînent un risque de développement de différents cancers…

Des fibres contre les cancers colorectaux

Il existe de solides arguments scientifiques en faveur du rôle des fibres alimentaires d’origine végétale dans la prévention des cancers colorectaux. Le contenu élevé en fibres des légumineuses peut dès lors s’avérer intéressant.

La viande rouge, les viandes préparées (ou préparations à base de viande) font, au contraire, augmenter le risque de cancer colorectal. Or, les légumineuses – en combinaison avec d’autres aliments – peuvent aider à remplacer la viande grâce à leur teneur importante en protéines et vitamines B notamment. Notons que les fèves de soja, largement utilisées dans les substituts de viande, font également partie des légumineuses.

Soja et cancer du sein

Les liens entre soja et cancers du sein sont étudiés depuis de nombreuses années. Les compléments alimentaires à base de soja sont à déconseiller, à plus fortes raison chez les femmes qui ont (eu) un cancer du sein. Ils peuvent contenir de grandes quantités de phyto-oestrogènes qui, en raison de leur ressemblance avec les hormones féminines, risquent de stimuler le développement des cellules cancéreuses dans les cancers hormono-dépendants. Par contre, des études ont montré que la consommation alimentaire de soja n’augmentait pas ce risque. Par ailleurs, avoir durant l’enfance une alimentation très riche en soja pourrait diminuer le risque de développement d’un cancer du sein à l’âge adulte.

En savoir plus sur la prévention ?

Recette : délicieuse salade de lentilles