Rapport annuel Tabacstop 2017 : les nouveaux médias comme aide à l’arrêt

Lundi, 16 Avril 2018

La multiplication des smartphones et le développement des nouvelles technologies mobiles révolutionnent notre manière de communiquer. Tabacstop, la « quitline » belge de la Fondation contre le Cancer, est depuis toujours restée attentive à ces évolutions et adapte ses services afin qu’ils puissent répondre aux besoins de l’ensemble de la population. Les chiffres du rapport annuel 2017 de Tabacstop montrent que le site web, la page Facebook et l’app Tabacstop connaissent une réelle croissance. Cette croissance est visible au nord comme au sud du pays, mais est un peu plus marquée en Flandre. 

 
Tabacstop est le service d’aide à l’arrêt tabagique de la Fondation contre le Cancer. Derrière le numéro gratuit 0800 111 00, une équipe de tabacologues professionnels répond à toutes les questions sur l’arrêt tabagique et propose des coachings téléphoniques à tout fumeur qui souhaite arrêter. En 2017, Tabacstop a géré 18.303 contacts dans le cadre de ses services classiques (permanence, coaching téléphonique et questions reçues par e-mail), soit une légère augmentation par rapport à 2016 (18.235 contacts). 
Une majorité de néerlandophones recourent aux services liés aux nouvelles technologies (54% de contacts NL contre 46% contacts FR), tandis qu’une majorité de francophones font appel à la quitline traditionnelle Tabacstop (59% de contacts FR contre 41% de contacts NL).
 

Tabacstop surfe sur la vague des nouvelles technologies

A côté de ses services traditionnels, Tabacstop a constaté en 2017 une augmentation particulièrement importante de ses services liés aux nouvelles technologies (site web, Facebook, application). 
322.594 visiteurs uniques ont surfé sur les sites www.tabacstop.be et www.tabakstop.be en 2017. C’est une augmentation de 15% par rapport à 2016. Ils étaient en moyenne 53,5 % à consulter les sites web depuis leur smartphone (+4,7% comparé à 2016), contre 38 % surfant sur un ordinateur fixe et 8,5 % sur une tablette. Le site de Tabacstop est régulièrement enrichi de nouveaux contenus et rassemble de nombreuses informations sur le sevrage tabagique.
 

Une communauté online qui s’entraide pour arrêter de fumer

Les pages Facebook de Tabacstop ont également connu un beau succès en 2017, avec 6.107 abonnés supplémentaires. Fin 2017, les pages francophones et néerlandophones rassemblaient au total 10.470 abonnés (contre 4.631 fin 2016). Le nombre d’abonnés a donc plus que doublé en un an (+226% !). Ces pages ont pour mission de réunir une communauté de fumeurs et d’ex-fumeurs qui se soutiennent. Des tabacologues y partagent des informations scientifiquement validées et en assurent l'animation et la gestion quotidienne. Ils ont également répondu à 227 messages via la messagerie de Facebook (Messenger). Ce service connaît un succès croissant.
 
Les fumeurs peuvent également témoigner de leur expérience d’arrêt dans une rubrique du site web prévue à cet effet. Celle-ci comptabilise 470 témoignages (120 ont été publiés en 2017). En 2017, les présentateurs Adrien Devyver et Joëlle Scoriels, ont partagé leur expérience de l’arrêt tabagique dans des témoignages vidéo. La diffusion de ces témoignages a connu un franc succès sur les réseaux sociaux. En 2018, Tabacstop espère que d’autres personnalités belges se prêteront au jeu, pour encourager de plus en plus fumeurs à se lancer dans l’arrêt tabagique, mais aussi décourager les jeunes de commencer à fumer. 
 

Une nouvelle application gratuite en 2018

En 2017, l’application Tabac-stop a comptabilisé 6.400 nouvelles inscriptions. C’est également une belle progression. Cependant, vu les nouvelles normes dans le domaine de la sécurité informatique et vu le potentiel important qu’offrent les applications dans le soutien des fumeurs vers l’arrêt tabagique, Tabacstop proposera cette année une toute nouvelle application. Celle-ci est en phase de test actuellement et sera lancée officiellement en septembre. Nous vous en tiendrons bien sûr informés !