Tabac : Au 1er janvier 2021,il n’y aura plus que des paquets neutres et la publicité disparaitra définitivement des points de vente

Alliantie voor een Rookvrije SamenlevingMercredi, 30 Décembre 2020

Tabac : Au 1er janvier 2021,il n’y aura plus que des paquets neutres. La publicité disparaitra définitivement des points de vente

 

La Fondation contre le Cancer se réjouit de ces succès. Mais selon la nouvelle enquête sur le tabac 2020, le Belge veut aller encore plus loin.

 

À partir du 1er janvier 2021, seul les paquets de cigarettes neutres seront vendus en Belgique. La période de transition d'un an, pendant laquelle les commerçants étaient encore autorisés à vendre leurs anciens stocks arrive à son terme. Dès le début de cette nouvelle année, les paquets avec marques et logos seront définitivement supprimés des rayons.

La publicité pour le tabac sera aussi, à partir de cette date, totalement interdite dans les points de vente. L’exception à la loi sur la publicité, qui autorisait la publicité sur une façade et à l'intérieur du point de vente expire le 31 décembre 2020.

 

La Fondation contre le Cancer se réjouit de l’entrée en vigueur de ces mesures pour lesquelles elle s'est battu pendant des années. Elles sont en effet conformes aux conclusions de la nouvelle enquête sur la consommation de tabac, qui montre que les Belges sont de plus en plus ouverts aux mesures antitabac.

Le gouvernement fédéral a d’ailleurs récemment décidé d'augmenter les taxes sur les produits du tabac, ce dont la Fondation contre le Cancer se réjouit. Deux autres questions relatives au tabac requièrent maintenant toute l'attention de nos gouvernements : il s’agit de la fourniture d'aides au sevrage tabagique et la réduction du nombre de points de vente.

 

 

RÉDUIRE LE NOMBRE DE POINTS DE VENTE

 

La Fondation contre le Cancer, en collaboration avec l'Alliance pour une Société sans Tabac, préconise la réduction du nombre de points de vente.  À commencer par l'interdiction des distributeurs automatiques de tabac et l'interdiction de vente dans les night shops pour protéger les jeunes en particulier. Les supermarchés pourraient également être soumis à une interdiction de vente. Leur offre est suffisamment importante et variée pour leur permettre de survivre sans la vente de tabac.

En 2024, aux Pays-Bas, la vente de tabac s'arrêtera dans environ 6 400 supermarchés.

 

Afin de faciliter l'arrêt tabagique et de rendre plus difficile de commencer à fumer, le Conseil des ministres néerlandais, sur proposition du secrétaire d'État à la santé, au bien-être et au sport, Mr Blokhuis a décidé de réduire encore le nombre de points de vente de tabac. La vente de tabac dans les supermarchés sera interdite. Aux Pays-Bas, on s'attend à ce que d'ici 2030, cela se traduise par une baisse du nombre de fumeurs de quelque 120 000 personnes. Un gain énorme pour la santé. Cela devrait également être une priorité en Belgique.

 

 

Alternate text
Alternate text

 

QU'EN PENSE LE BELGE?

 

L'enquête sur le tabac 2020 montre qu'il existe un niveau élevé de soutien au sein de la population belge. La majorité des Belges souhaite que les chaînes de magasins cessent de vendre des produits du tabac, à l'instar de ce que fait Kruidvat. Ce sont principalement les non-fumeurs qui sont favorables à cette mesure, à raison de 7 sur 10, mais 1 fumeur sur 3 y est également favorable.

La moitié de la population est d'accord pour se tourner vers les détaillants, mais la grande majorité soutient les mesures visant les producteurs de tabac. Par exemple, 55% plaident auprès du gouvernement pour une interdiction des distributeurs de cigarettes et 50% pensent qu'il y a trop de points de vente de produits du tabac et que le gouvernement devrait réduire ce nombre. 7 Belges sur 10 s’entendent sur le fait qu’il faudrait obliger les producteurs de tabac à prendre leurs responsabilités. Cela par le biais d’un prélèvement destiné à couvrir les coûts du tabagisme ou une obligation de partager un message gouvernemental à l'intérieur des emballages.

 

 

UN ENGAGEMENT ACCRU DES GOUVERNEMENTS EN FAVEUR DE L'AIDE AU SEVRAGE TABAGIQUE.

 

Plus de 3 ou 4 Belges estiment que les gouvernements devraient faire des efforts supplémentaires pour réduire la consommation de tabac et qu'ils devraient être très prudents et transparents dans leurs relations avec l'industrie du tabac. Près de 3 Belges sur 4 soutiennent des grandes campagnes de sevrage tabagique et le remboursement de médicaments efficaces pour le sevrage tabagique par l’Etat.

 

 

ENSEMBLE VERS UNE SOCIÉTÉ SANS TABAC

 

La nicotine crée une forte dépendance. Les cigarettes et autres produits du tabac ont été développés afin de créer une dépendance aussi forte que possible. Suzanne Gabriels, experte en prévention du tabagisme : "La majorité des fumeurs sont devenus dépendants pendant leur enfance, à une époque où le consentement conscient et délibéré (des adultes) était impossible. Nous ne pouvons pas abandonner les fumeurs qui tentent désespérément de mettre fin à leur dépendance mortelle simplement parce que cela permet à d'autres de continuer à faire des bénéfices. Nous devons aider les fumeurs en supprimant leur principal déclencheur et source de dépendance  : la cigarette.

Les gouvernements ont le devoir d'aider à l’arrêt tabagique, mais aussi d'aider les petits commerçants. C'est pourquoi la Fondation contre le Cancer veut d'abord empêcher les plus grands acteurs de la distribution (les supermarchés) de vendre des produits du tabac, puis soutenir les points de vente restants dans leur reconversion vers un modèle commercial sans tabac. À long terme, cela conduira à une société sans tabac.

 

 

TABACSTOP

 

Les fumeurs qui cherchent de l'aide pour arrêter de fumer peuvent contacter gratuitement Tabacstop 0800 111 00 ou www.tabacstop.bee, un service de la Fondation contre le Cancer avec le soutien des autorités.