Tatouages et cancer | Fondation contre le cancer

Tatouages et cancer : quel est le risque ?

tatouageLundi, 22 Août 2016

Un récent rapport de l’Agence européenne des produits chimiques met en garde contre le risque de cancer qu’entraîneraient certaines substances contenues dans les encres utilisées pour réaliser les tatouages.

Commentaire de la Fondation contre le Cancer

Si, pour l’instant, il n’y a aucune preuve scientifique que les encres utilisées dans les tatouages engendrent des cancers, il y a toutefois des raisons de se poser la question.

Substances toxiques

« Dans de nombreuses encres utilisées pour les tatouages, on retrouve des substances cancérogènes qui résultent du procédé de production de certains colorants. Par ailleurs, certaines encres subissent des modifications chimiques lorsqu’elles sont exposées à la lumière du soleil ou aux rayons laser par exemple. Des substances toxiques peuvent alors être libérées. Ceci avait déjà été constaté dans un rapport de l’ISPRA * en 2003 », indique le Dr Christa De Cuyper, dermatologue à Bruges.

Avis non respecté

« Le Conseil de l’Europe a émis des avis à ce sujet en 2003 et 2008, avec une liste de substances nocives qui ne peuvent se retrouver dans les encres pour tatouages. Hélas, ces avis ne sont pas toujours respectés et les contrôles par les autorités sont trop peu nombreux », déplore le Dr De Cuyper. « Raison pour laquelle un groupe de travail européen a été mis sur pied afin de rédiger une proposition pour améliorer ces normes. Mais c’est un processus de longue haleine ! »

Conséquences méconnues

« Après un tatouage, les différentes substances présentes dans les encres sont résorbées partiellement par le corps et arrivent dans la circulation lymphatique. Les conséquences pour la santé sont mal connues. Ce que l’on sait, c’est que pour réaliser de grands tatouages, il faut plus d’encre, et par conséquent, la résorption est plus importante. Il faut donc être vigilant face à la tendance actuelle d’augmenter le nombre de tatouages ainsi que leur taille », met en garde la dermatologue.

Encres rouges plus dangereuses ?

« Elles entraînent surtout des réactions allergiques. Les allergènes sont probablement formés dans la peau suite à la décomposition du colorant. Il est probable que la lumière du soleil facilite ce processus », précise Christa De Cuyper. 

Attention au soleil…

Une étude danoise a montré qu’environ 30% des personnes tatouées présentent des réactions cutanées lors de l’exposition au soleil (démangeaisons, gonflements, etc.). La protection face au soleil reste bien sûr essentielle pour prévenir les cancers de la peau causés par les rayons UV. Par ailleurs, elle est aussi utile pour limiter les réactions désagréables liées aux tatouages », ajoute le Dr De Cuyper.

De l’importance d’un tatoueur enregistré

Enfin Karine Pasteels du SPF Santé publique rappelle que si l’on souhaite se faire tatouer, il est essentiel de privilégier les petits tatouages aux couleurs neutres, et surtout de choisir un tatoueur enregistré par le SPF Santé publique. Ces tatoueurs ont suivi une formation obligatoire et sont donc avertis en matière sanitaire et par rapport aux matériels et produits à utiliser. 

*ISPRA : Institut italien de Protection de l’Environnement et de Recherche

Source : http://www.hln.be/hln/nl/40/Style/article/detail/2810445/2016/07/26/Tato...