Avoir recours à une fécondation in vitro augmente le risque de cancer du sein

FAUX

La question a souvent été posée. Aujourd’hui, la réponse est claire et rassurante. Selon la plus vaste étude menée à ce jour sur le sujet, publiée dans le prestigieux Journal of the Amercian Medical Association (JAMA), les traitements utilisés pour la stimulation ovarienne nécessaire à la fécondation in vitro (FIV) n’induisent pas de risque plus élevé de cancer du sein.

La fécondation in vitro nécessite l’augmentation temporaire du taux de certaines hormones sexuelles (œstrogènes et progestérone). Le problème est que ces hormones peuvent favoriser le développement  de certaines tumeurs du sein. Heureusement, l’étude en question a conclu que leur administration dans le cadre de traitements de FIV n’accroît pas le risque de cancer du sein. Voilà qui rassurera les femmes concernées.

Découvrez plus de mythes et réalités à propos du cancer du sein 

Dernière adaptation le: 2/10/2018

Témoignages

Claude Finet est cancérologue. Dans un livre paru en avril 2014, elle partage une série d’histoires vécues, panorama des fantastiques ressources humaines face à l’épreuve. Découvrez-en un extrait.Lire la suite