Chercheur à la Une | Pr. Vincent Grégoire | Fondation contre le Cancer

Chercheur à la Une | Pr. Vincent Grégoire

La recherche scientifique n’étudie pas uniquement les causes et les mécanismes du cancer. Elle améliore aussi les outils pour traiter la maladie. Le professeur Vincent Grégoire et son équipe tentent de rendre la radiothérapie plus efficace, tout en préservant les tissus sains autour de la tumeur.

Nom : Vincent Grégoire
Formation : Doctorat en Médecine, Spécialisation en Radiothérapie et Agrégation de l’Enseignement Supérieur
Profession : Radiothérapeute
Etablissement : UCL
Domaine de recherche : radiothérapie (dose painting)

La radiothérapie, pas sans effets secondaires

Cinq à six patients atteints de cancer sur dix reçoivent un traitement par radiothérapie. Ce traitement consiste à détruire les cellules cancéreuses à l’aide de rayons puissants. Tellement puissants, même, qu’ils peuvent abîmer les tissus sains autour d’une tumeur, ce qui peut entraîner, à court et à long terme, des effets secondaires parfois très sérieux.

Des cellules cancéreuses plus actives que d’autres

Depuis quelques années, on sait que les cellules cancéreuses ne sont pas aussi « actives » partout : dans certaines zones, elles se divisent de façon plus intense. C’est probablement à partir de ces zones que le risque de rechute locale est le plus grand. Il est donc intéressant de pouvoir les irradier avec des doses de rayons plus fortes. C’est ce que permet la technique de radiothérapie par dose painting.

Le dose painting, une technique prometteuse

La technique de radiothérapie par dose painting permet de régler la puissance des rayons en fonction de l’activité de chaque zone d’une tumeur cancéreuse. Plus l’activité est importante, plus la dose est grande. Un peu comme si l’on « peignait » la tumeur de différentes couleurs, d’où le nom de cette technique.

Cette approche présente deux effets positifs pour le patient : maximiser l’efficacité du traitement et minimiser les dégâts aux tissus sains.

Le soutien de la Fondation contre le Cancer

Le professeur Grégoire est lauréat de l’appel à projets 2012 de la Fondation contre le Cancer, conjointement avec le Professeur Karin Haustermans (KULeuven). Ce projet bénéficie, au total, d’un soutien de € 250 000 réparti sur 4 ans.